Retour à la salle de presse

GéoFIT Amériques: repositionnement à Trois-Rivières

31 octobre 2017
«Nous avons choisi la Ville pour sa localisation centrale et pour le dynamisme de la région. S’installer au Novocis est un atout pour notre entreprise puisque nous cohabiterons avec des entreprises en technologies de l’information.»


Voilà comment Sylvain Laroche justifiait en avril dernier la décision d’implanter à Trois-Rivières le siège social de GéoFIT Amériques. L’entreprise spécialisée en systèmes d’information, en géomatique et en développement d’applications voulait ainsi se relocaliser pour accroître ses activités et développer le marché régional et national.

Car depuis 2013, la filiale de GéoFIT Group avait comme mission de supporter les activités internationales, entre autres au Panama et en Haïti, mais à partir de Montréal. Or, GéoFIT Amériques développe maintenant le marché du Québec et du Canada, mais depuis les bureaux de Trois-Rivières.

Et c’est à un p’tit gars de Saint-Georges-de-Champlain que revient la direction des opérations de l’entreprise pour l’Amérique du Nord, d’où ce «choix évident» de venir s’installer dans sa région natale. Quant à l’un des cinq membres du personnel trifluvien, il œuvre en permanence au Panama.

«Nous sommes ravis qu’une telle entreprise ait choisi notre région pour son développement en Amérique. Nous misons grandement sur les entreprises en technologies de l’information, comme GéoFIT Amériques, pour renforcer notre positionnement dans ce secteur», avait souligné en conférence de presse le directeur général d’Innovation et Développement économique (IDE) Trois-Rivières, Mario De Tilly.



Abritant GéoFIT Amériques, le Novocis, qui est situé dans le parc Micro Sciences, offre des espaces d’incubation pour des entreprises menant des activités de recherche et développement dans les domaines des télécommunications, de l’électronique et des technologies de l’information. Le bâtiment est une copropriété d’IDE Trois-Rivières et du Cégep de Trois-Rivières.

C’est avec d’anciens collègues d’une grande firme de génie montréalaise que M. Laroche s’est lancé dans l’aventure de GéoFIT il y a quatre ans pour y mener des projets de cadastres internationaux. «En s’affiliant avec le groupe GéoFIT, ce fut un match parfait», tient à indiquer M. Laroche.

Car GéoFIT Amériques est une filiale de GéoFIT Group, une société française qui regroupe plus de 400 employés et possède des filiales en France et en Afrique. Ce qui fait que GéoFIT Amériques est la seule filiale sur tout le continent américain, étant surtout active au Canada et en Amérique latine.

«C’est notre principale force. Nous avons la chance d’être une filiale d’une entreprise de grande envergure et avec beaucoup d’expérience et d’équipements, ce qui nous permet d’avoir accès à de nombreuses ressources spécialisées que nous pouvons rapidement et facilement adapter au marché local», se plaît à mentionner le détenteur d’un baccalauréat en géographie de l’UQTR qui aura travaillé une quinzaine d’années pour la firme Géoid à Trois-Rivières avant de se retrouver à Montréal.

GéoFIT Amériques offre une grande variété de services pour tous les types d’entreprises tels que l’acquisition de données aériennes (photographie, LIDAR, drone) et au sol (GPS, numérisation sur photos aériennes) ainsi que le développement d’applications cartographiques Web et de systèmes d’information.

«Nous sommes des trouveurs de solutions les plus efficaces possible pour rendre nos clients les plus autonomes possible. Notre force est de produire des solutions 100 % personnalisées qui répondent aux besoins précis de nos clients. On veut offrir des services vraiment spécialisés avec une vision différente à certains problèmes», souligne M. Laroche.

Récemment, GéoFIT Amériques a remporté un appel d’offres pour le compte du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles pour faire l’acquisition et le traitement de données par LIDAR aéroporté sur une grande région de l’Abitibi-Témiscamingue. Les données relevées permettront, entre autres, au ministère de planifier ses interventions forestières. Dans ce projet, GéoFIT a la responsabilité de réaliser les levés aériens, le traitement ainsi que la classification des données.

Et sans en divulguer les détails, M. Laroche parle de cette expertise qui est mise au profit du gouvernement pour évaluer l’état d’infrastructures publiques.

Suite aux inondations printanières, la Ville de Nicolet avait demandé à GéoFIT Amériques d’effectuer une acquisition de données par drone afin de procéder à la cartographie de certains secteurs de son territoire et à l’inspection de structures dont la solidité était compromise par la montée des eaux. Et il y a eu ce contrat du côté de la Ville de Beauharnois pour un système d’information géographique Web. 

«On a la chance d’avoir des projets intéressants», a-t-il conclu.

MARC ROCHETTE