Retour au blogue

Le hockey en Chine, une superbe opportunité pour une startup trifluvienne

À quatre ans des Jeux olympiques de Pékin 2022, une entreprise de Trois-Rivières, Coaching Technologies, est aux premières loges pour constater l’engouement grandissant des Chinois pour les sports d’hiver, et particulièrement pour le hockey. Notre sport national est de plus en plus populaire dans l’Empire du Milieu, d’où l’intérêt de la startup trifluvienne à développer ce marché.



Le président de l’entreprise, Patrick St-Cyr, participe actuellement à une mission économique en Chine menée par le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et visant à promouvoir l’expertise québécoise liée à la saison hivernale. Pour lui, il s’agit d’une belle occasion de mieux comprendre les besoins des Chinois. « La tenue des Jeux olympiques d’hiver dans leur pays motive les Chinois à vouloir performer dans des sports dans lesquels il y avait peu d’intérêt dans le passé, comme le hockey. Des investissements importants seront faits pour construire de nouveaux arénas et développer de nouvelles ligues », explique-t-il.

Décidée à former une première génération de joueurs de haut calibre, la Chine a recruté des entraîneurs et des experts parmi les meilleurs au monde, dont plusieurs Québécois. Coaching Technologies, qui conçoit et commercialise la plateforme d’animation 3D sur glace Play360 destinée aux entraîneurs de hockey, y voit donc une superbe opportunité. Parmi ses partenaires, il compte déjà l’Armada de Blainville-Boisbriand, de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.  

« La classe moyenne en Chine compte environ 300 millions de personnes. Ces consommateurs ont des moyens financiers et consacrent de plus en plus de temps au divertissement. Il y a donc un marché intéressant pour nous », affirme M. St-Cyr.

En préparation de cette mission, une partie du contenu de Play360 a été traduit en mandarin, ce qui été rendu possible grâce à un partenariat avec l’Université du Québec à Trois-Rivières. 



Parmi les participants de la mission commerciale, on retrouvait une équipe de hockey Pee-wee originaire de Ste-Agathe-des-Monts, qui a joué une partie amicale contre une équipe de jeunes hockeyeurs chinois, une formation à laquelle s’est greffé également le fils de M. St-Cyr, Nicolas. Le joueur des Coyotes de Trois-Rivières-Louiseville a donc pu vivre une expérience unique dans un lieu particulièrement impressionnant, le stade national de 80 000 sièges de Pékin, aussi appelé « nid d’oiseau » lors des Jeux de 2008.

Cette rencontre a été l’occasion pour M. St-Cyr de montrer Play360 en action à travers un parcours chronométré, un défi auquel se sont prêtés non seulement les jeunes joueurs, mais également le ministre délégué aux Petites et Moyennes entreprises, Stéphane Billette qui, semble-t-il, a fait excellente figure. Présent sur place, le premier ministre Philippe Couillard a pris quelques minutes pour découvrir la plateforme, un concept qu’il a trouvé très intéressant, selon M. St-Cyr.

Le travail s’est poursuivi au cours des jours suivants pour Coaching Technologies, puisqu’elle a participé dans l’Espace Québec à l’ISPO Bejing, l’un des plus importants salons commerciaux dans le secteur des sports d’hiver en Asie. La startup a aussi eu la chance de présenter son produit au Comité organisateur des Jeux olympiques de 2022.

Seul représentant de la Mauricie parmi cette délégation composée d’une trentaine d’entreprises et de 180 personnes, M. St-Cyr est fier de participer à l’une des plus importantes missions québécoises à ne s’être jamais rendue en Chine. 

À venir

Les prochains mois s’annoncent bien occupés pour Coaching Technologies. L’entreprise, qui a conclu récemment une entente de partenariat avec St-Hubert, lancera en février une nouvelle version améliorée de Play360, la version définitive.   
Josiane Gagnon
Josiane Gagnon Conseillère en communication IDE Trois-Rivières

Partagez cet article